Comment fonctionne le déréfrencement Google ?

Déréférencement Google

L’e-réputation est d’une importance capitale en ces temps où tous vos prospects commencent par se renseigner avant d’acheter. Si Google leur donne accès à une multitude de contenus avantageux, certains articles peuvent nuire à votre réputation. Il vous est actuellement possible de parer à cette situation en supprimant le référencement Google. Toutefois, pour que le déréférencement soit effectif, vous devez en comprendre tous les rouages.

 Qu’est-ce que le déréférencement ?

Si le référencement Google permet aux entreprises d’optimiser leur position sur le web, le déréférencement google les protège en faisant disparaître des pages « accessibles » les éléments nuisant à leur image. Plus précisément, il s’agit d’un processus via lequel un ou plusieurs liens disponibles sur le moteur de recherche seront supprimés. Ces liens peuvent mener à des blogs, des vidéos, des images ou encore des fichiers audio. Une fois que le procédé aura été effectué avec succès, les résultats de recherche liés aux contenus non désirés, eux-mêmes associés à des mots-clés précis, seront relégués aux dernières pages. Ainsi, supprimer référencement google ne fait pas disparaître l’information auprès des fournisseurs de services du moteur de recherche. Le contenu restera inchangé, mais il sera très compliqué pour les internautes de tomber dessus. Un contenu supprimé n’est quasiment impossible à trouver, et ce ni accidentellement ni intentionnellement. D’ailleurs, comme Google est le moteur de recherche le plus utilisé, il se compose d’un nombre incalculable d’URL. Le déréférencement d’un lien suffit amplement à rendre ce dernier inaccessible. Vous pouvez aussi optimiser votre stratégie de déréférencement en boostant le volume et le nombre de résultats favorisant votre réputation. Ceci permettra de repousser les contenus et avis négatifs vers les dernières pages. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 Que dit la loi sur le déréférencement ?

Les moteurs de recherche ne peuvent pas faire la différence entre les contenus volontairement publiés et les contenus déformés ou erronés. Ces derniers peuvent cependant détruire l’e-réputation d’une personne ou d’une entreprise. En regard à ce constat, la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) a reconnu en 2014 le droit au déréférencement. Il stipule que toute personne a le droit de demander à supprimer résultat google en relation avec son identité. Cette demande est cependant sous réserve de certaines conditions et plus exactement du droit à l’information des internautes. En ce qui concerne les données liées aux opinions politiques, à la religion ou encore à l’orientation sexuelle, la CJUE atteste qu’elles méritent une protection spécifique. Elles ont, en effet, une incidence sur l’intimité de la vie privée. Sauf si ces dernières sont « strictement nécessaires » à l’information publique ou si elles ont été publiées par l’intéressé lui-même, elles doivent être déréférencées si une requête est soumise aux moteurs de recherche. En 2016, environ 400 000 demandes de déréférencement sont parvenues aux responsables de Google. Parmi les quelques millions d’URL examinés, un peu plus de 42 % ont été supprimés avec succès. La consécration du droit au déréférencement est entrée en vigueur en 2018, par le règlement général sur la protection des données.

 Comment exécuter un déréférencement ?

Pour exercer votre droit au déréférencement, vous devez à présent savoir comment supprimer un résultat de recherche sur google. Pour commencer, il faut prendre contact avec la personne en charge du site qui héberge un contenu diffamatoire sur vous et lui demander de le supprimer. Dans le cas où ce dernier refuse, vous allez devoir vous rendre sur le site officiel de Google. Une fois que vous y serez, vous trouverez un formulaire de demande de déréférencement que vous aurez à remplir. Pour que votre requête soit prise en compte, vous devez être citoyen de l’Union européenne, prouver votre identité et mentionner des motifs bien fondés motivant le déréférencement. Sachez toutefois que Google n’est pas en droit de vous exiger des pièces d’identité ou de justification qui ne sont pas en lien avec votre demande. Il examinera votre dossier et si votre requête aboutit, la page sera supprimée et désindexée. Il arrive cependant que Google ne donne pas suite aux demandes de déréférencement. Dans ce cas, vous pouvez la soumettre directement auprès de la CNIL. Vous devez l’accompagner de pièces prouvant que vous avez déjà soumis une pétition auprès du moteur de recherche. La dernière étape de déréférencement consiste à contrecarrer les résultats négatifs en mettant en avant des contenus vous valorisant ou valorisant votre entreprise.